Jakarta

Depuis 2010, certaines lignes de train de banlieue de Jakarta (celles de la compagnie KRL) comportent des voitures réservées aux femmes. (source).

Celles-ci se situent en queue de train et sont exclusivement réservées aux femmes, tandis que les autres voitures restent mixtes.

Plus tard, dès le 1er octobre 2012, certains services de trains, assurés par la société de chemin de fer PT KAI ont quant à eux mis en place des lignes entièrement consacrées à la gente féminine. Très chaleureusement accueillis par le public féminin ce dispositif intervenait dans le but d’assurer une sécurité maximale. Il s’agissait ici d’amoindrir les risques liés au harcèlement sexuel dans les transports publics après déposition de nombreuses plaintes d’agression. Les trains étaient spécialement décorés à l’aide d’autocollants pourpre et roses, dotés de l’inscription suivante : « Kereta Khusus Wanita ». (source)

Ainsi, sur 10 lignes de trains empruntant la route « Jakarta-Bogor », chacune constituées de 8 voitures, deux (la première et la huitième) étaient réservées aux femmes. Celles-ci se distinguaient notamment par des sièges roses à coussin, et disposaient d’agent de sécurité féminine ainsi que de conductrices. Par la suite, d’autres lignes ont été disponibles, avec un éventail de choix de destination plus large. Ce service à l’époque fut vivement salué par Linda Sari Amalia le Gumelar, alors ministre d’État pour « l’autonomisation et la protection des enfants et des femmes » qui appelait à la protection des femmes contre le harcèlement sexuel. Au cœur de la question de l’inégalité des sexes,  la mise en place de ce dispositif  illustre la volonté de la part de l’état de répondre aux souhaits et aux besoins de ses concitoyens.  Il s’agit ici en effet de prendre en compte les considérations et les inquiétudes des femmes afin que celles-ci circulent librement et sous un moindre risque. Dans la continuité de ce projet, d’autres services publics similaires pourraient également être améliorés, comme par exemple une meilleure sécurisation des parkings.(Source : WOMEN-ONLY TRAIN SERVICE, The Jakarta Post, 28 aout 2010, Lynda K. Wardhani)

Toutefois, cette séparation sexuelle au sein des transports en commun n’a pas sur faire l’unanimité. Elle a en effet attisé des tensions, tout particulièrement chez les hommes. Ces derniers ont très largement exprimé leur mécontentement, pointant du doigt une forme de « ségrégation sociale ». Certains ont même délibérément refusé l’accès aux femmes dans certaines voitures mixtes bien que la loi ne l’interdise pas. Le fait qu’aucune campagne d’information dans les gares n’aient été menées, ni même qu’aucun panneau n’ait été placardé sur les trains pour différencier les voitures a également été vivement critiqué. (source)

Les experts en genre quant à eux, se sont exprimés sur la question, avançant qu’un tel dispositif ne faisait que simplifier et contourner le problème, et que seule une sensibilisation au genre permettrait de réprimander fortement les incidents de harcèlement.

En 2013 finalement, le dispositif concernant les lignes de trains exclusivement consacrées aux femmes a été abandonné et celles-ci sont redevenues mixtes. (source)

Note rédigée par Marie Alfaro.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *